Fatale étreinte


Elle s’est allongée nue à ses côtés. Tout près, très près, trop près.
Il s’est approché d’elle et l’a caressée de ses lèvres amoureuses. Effleurement doux puis de plus en plus fort.

Elle s’est laissée bercer par ses baisers, victime consentante.
Elle a glissé en son sein. Progression lente puis de plus en plus rapide et s’est donnée à lui pour l’éternité.