Caprice des mois

Quand approche la fin de l’année, déjà les mois de l’année suivante se bousculent au portillon : janvier veut rester le premier, avril voudrait prendre sa place, février cherche à le dépasser, tandis que juillet trépigne d’impatience d’un jour connaître les frimas de l’hiver.
C’est alors que le calendrier se fâche : un peu d’ordre, que diable ! Que chacun regagne son rang, sinon j’arrête le temps et vous ne serez plus qu’un, vos jours s’effilochant à la queueleuleu, sans lumière, sans chaleur, sans nuit et sans froideur. Vous serez rien et vous déambulerez à tout jamais dans le néant.
Aussitôt, janvier se mit en place, le sourire aux lèvres suivi par février, l’air crispé et les 10 mois restant les bras ballants.

Advertisements

One thought on “Caprice des mois

Les commentaires sont fermés.