Un tout petit microbe

Je suis un tout petit microbe. Si petit qu’on me croirait inoffensif. N’ouvrez pas grand les yeux, vous ne me verrez pas. Ne dressez pas l’oreille, vous ne m’entendrez pas. Comme vous ne me sentirez pas lorsque votre main, ou toute autre partie de votre corps, se posera sur mon être.
On pourrait penser que je n’ai ni forme, ni couleur, ni rien et pourtant je suis. Je suis sur cette poignée que vous avez saisie, ce matin. Je suis sur ce robinet que vous avez ouvert, ce midi. Je suis sur cette barre de bus que vous avez empoigné, ce soir.
Vous m’en avez détaché. A moins que ça ne soit moi qui me sois lancé à votre rencontre… Nous étions des milliers sur cette surface métallique. Beaucoup trop de monde pour une surface si froide !
Quand j’ai senti la caresse et la chaleur de votre paume, je n’ai pu résister à l’envie de m’y blottir avec tendresse. Vous ne vous y attendiez pas. Vous ne vous êtes d’ailleurs douté de rien, durant quelques jours. Alors, afin de mieux profiter de votre hospitalité, je me suis manifesté.
Tout d’abord, j’ai creusé un peu votre peau afin de m’y loger mais vous avez réagi par un processus d’inflammation des plus désagréables. Pourquoi ainsi me rejeter ?
Ensuite, j’ai migré par vos voies internes et lymphatiques. Là aussi, vous avez réagi en développant une hausse subite de chaleur intolérable. Je n’avais donc plus qu’une solution, si je voulais rester en vous quelques temps : j’ai plongé. J’ai plongé dans les tissus spongieux de votre estomac. Vous avez bien entendu essayé de m’en éjecter par des soubresauts antipathiques et violents, mais je me suis accroché, avant l’attaque ultime et meurtrière des antibiotiques.
Oui madame, vous m’avez trahi en faisant appel à la médecine ! Par cette drogue, vous m’avez anéanti et détruit. Je ne suis plus, désormais, qu’un simple souvenir.

Advertisements

6 thoughts on “Un tout petit microbe

  1. Je déteste les salles d’attente et plus particulièrement les magazines pleins de microbes qu’on y trouve 🙂

    J'aime

  2. avouez que celui de cette photo a un air sympa. On dirait qu’il a les mains aux hanches et qu’il nous nargue. Moi, je l’adore… graphiquement !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.