Les deux amants


Ma confiance est la romance de notre histoire. Ma complicité, le baiser de ma passion. Ma tendresse, la caresse de mon amour, lui chuchota-t-elle, amoureuse.
Ton corps est le havre de mon corps. Tes seins à nuls autres pareils. J’aime m’y perdre et y jouir de plaisir. Approche, ajouta-t-il, ivre de désir.
Elle approcha et ils firent l’amour une seconde fois et tandis que, satisfait, il s’endormait paisiblement une main sur le haut de sa cuisse, elle resta pensive, le regard vague jusqu’à ce qu’une larme furtive vienne brouiller sa vue. Alors seulement elle ferma les yeux et s’endormit.

Deux amants avaient tout pour être heureux et pourtant, l’un d’eux n’avait pas saisit le sens profond de l’amour de l’autre. Deux amants dormaient nus, côte à côte.

8 thoughts on “Les deux amants

  1. La pierre d’amour a les plus beaux reflets qui soient.
    Les serments d’amour sont étincelants de vérité quand on les fait.
    Dommage que le temps vienne ternir cette nature de l’homme.
    Le temps ou le silence…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.