Demain

Demain, que sera demain ?
Hier, demain me semblait tellement loin. Aujourd’hui, il n’en est plus rien. Demain est tout proche de moi, à mon seuil, à portée de ma main.
La relativité du temps : hier s’éloigne, demain se rapproche et pourtant je suis toujours dans le présent d’aujourd’hui. Ma ligne du temps va de l’avant, toujours plus vite, toujours plus courte. Courte devant. Longue derrière. Je suis le point qui progresse, qui roule de gauche à droite dans un perpétuel mouvement d’arrière en avant, d’hier à demain.

Que m’importe le passé que je connais ? Que m’apporte le futur que j’ignore ?
Pour calmer le temps, le temps qui galope, je me cramponne au présent.

10 thoughts on “Demain

  1. demain fait peur, parce qu’on ignore son visage, mais après tout ce n’est qu’un visage, et sous sa cape étrange qui sait si le sac qu’il porte sur son dos ne contient pas autant ou plus de friandises que de cailloux…

    Bobin me souffle entre ses pages le regard d’un bébé sur lequel se penche une dame « avec des rides merveilleuses », dit-il.
    Et il ajoute que la beauté de ces deux, début et fin, est si grande: « dès lors pourquoi rester cloué entre les deux? »

    A bientôt!

    J'aime

  2. Comme tu le dis si bien!
    Le temps n’existe que par la relativité qu’on veut bien lui accorder… Rien ne presse et pourtant si pressés… Le passé n’existe plus, le futur n’existe pas et le présent… une illusion?
    Plein d’étoiles, Hollynx…

    J'aime

  3. Hier, je n’en conserve que les bons moments.
    Maintenant n’existe déjà plus après le « s » de plus …
    Demain ! incertain qui ne me fait peur …
    Avant de naître, je ne connaissais rien ni personne.
    Dès l’instant de ma mort, je retrouverai l’avant de naître.
    Mais, j’aurai eu un passage durant lequel la vie m’aura donné …
    Durant lequel, j’aurai donné à la vie et, donné la vie …
    Ainsi va la vie …
    Amitiés.
    Jean-Pierre

    J'aime

  4. qui s’approche à grands pas, minuit passé. Voyez, il est là! L’aube pointe son rose à l’horizon et mon présent tombe dans le passé…

    Hollynx,
    Où sont passées les dates de tes posts, celles qui scandaient, en notes métronomes, le passage de tes écrits?

    J'aime

  5. Jean-Pierre: oui, ainsi va la vie… Profitons, profitons !

    Méli : bien reçu les étoiles, la fée… Ce n’était pas une illusion : elles éclairent toujours mes pensées.

    Ixième: le présent tombe dans le passé très rapidement. D’ailleurs je t’écris dans mon présent mais tu liras dans mon passé qui sera ton présent à toi… Compliqué tout ça !
    C’est probablement la raison pour laquelle j’ai effacé les dates de mes posts: qu’importe le moment où ils ont été rédigés, les mots se veulent éternels.

    Neige, Owen et Ptitanne : vite le futur et vous écrire un autre texte !
    A très bientôt.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.