Océan

Elle s’est allongée nue à ses côtés. Tout près, très près, trop près. Il s’est approché d’elle et l’a caressée de ses lèvres amoureuses. Effleurement doux puis de plus en plus fort. Elle s’est laissée bercer par ses baisers puis emporter en victime consentente, de tant de bonté. Elle a glissé en son sein. Progression lente puis de plus en plus rapide. Elle s’est laissée engloutir par son étreinte et s’est donnée à lui pour l’éternité.
 
Entre ciel et terre, elle avait senti sur sa peau chaude et bronzée le désir qu’il avait de l’emmener. Elle était restée immobile à regarder ses vagues taquiner sa chair encore jeune, l’écume l’entourer sans jamais la recouvrir, le courant devenir plus puissant et puis le calme retrouvé. Paisible entre deux eaux, elle avait regardé le fond, un autre monde dont elle était désormais la frontière, une moitié de son être à la terre et l’autre à la mer.
 
Elle avait choisi l’océan parce que la terre l’avait déçue. La vie qu’elle y découvrait valait bien la mort qu’elle redoutait. Elle se laissa glisser, glisser, glisser. La caresse des courants l’accompagnait dans sa gracieuse descente. Sa chevelure épaisse s’éparpillait au-dessus d’elle, tandis que de petites bulles virevoltaient à ses côtés. Elles donnaient à cette scène des allures de ballet céleste que quelques poissons curieux venaient perturber de leur présence aquatique. Une méduse s’approcha d’un peu trop près et d’un mouvement de main, la jeune femme la poussa sur le côté. Ses pieds touchèrent un rocher, sa poitrine s’enfonça dans le sable moëlleux, elle se retourna sur le dos, elle contempla le décor qu’elle avait choisi et ferma les yeux de bonheur sur le fond de l’océan .

11 thoughts on “Océan

  1. On s’y noie … avec bonheur, dans cet océan de mots.
    On est le 2 février: je te souhaite donc un très heureux anniversaire.
    Comme il sied à une jeune femme, je ne dévoilerai pas ton âge: peu importe, d’ailleurs. Ne seras-tu pas une éternelle ado ?

    J'aime

  2. Mon âge est une mer de jours avec ses marées hautes et basses, je garde les yeux à l’horizon et je navigue. C’est bon!

    J'aime

  3. tu écris
    <>
    Je le suis aussi et pourtant j’ai connu les caves
    par exemple pour aller chercher le charbon.
    Et ce que tu écris me rappelle mes peurs.
    Mauvais souvenir!

    Bon anniversaire

    J'aime

  4. Sous l ‘eau, un regard vers le haut pour me rassurer que le ciel est toujours au-dessus de moi : le bruit des bulles d’air me rappelle que je ne suis pas un poisson mais que ce monde est magnifique…

    Bon anni aqautique 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.