Temps

Des yeux délavés par le temps, brillants d’avoir trop regardé, humides d’avoir trop vu, rougis d’espérer encore. Regards perdus, regards voilés, regards perçants ou regards absents.
Des lèvres usées par le temps, sèches d’avoir trop parlé, souillées d’avoir trop mangé, avides de demander encore. Paroles décousues, paroles plaintives, paroles colériques ou paroles muettes.
Des corps courbés sous le poids du temps, lourds d’avoir trop marché, déformés d’avoir trop travaillé, présents de vivre encore. Dos voûtés, pas hésitants, bras tendus ou mains offertes.
Tant de rides, tant de cheveux blancs, tant de larmes, souvent.
Tant de sourires, tant de tendresse, tant de violence, parfois.
Ils sont les pauvres diables du temps, d’un passé qui les a vu naître, d’un présent qui les fait souffrir, d’un futur qui les fera mourir.
Ils sont les pantins du temps, d’un avant heureux, d’un maintenant cruel, d’un après sans nom.
Ils sont les exilés du temps, d’un hier trop court, d’un aujourd’hui trop long, d’un demain trop loin.
Ils sont Joséphine, Thérèse et Nicolas, Marcelle, tonton et papa mais ils sont bien plus que cela, ils sont la vie même si pour eux, le temps n’existe pas.
A l’heure où j’écris ces lignes, désormais le temps n’existe plus pour eux: Alzheimer a cassé le sablier…
 
 
(d’après un mot de l’Hebdo-Jeu. Tout spécialement pour Nathalie…)
 
 


Advertisements

9 thoughts on “Temps

  1. Le blog réserve parfois des déceptions …
    Revenir en arrière, effacer ce qui n’aurait jamais du s’y trouver est heureusement possible. Le nettoyage n’est pas encore terminé
    Merci de tes visites

    J'aime

  2. temps est désormais dans ton coeur.. dans tes souvenirs.. tu en conserveras les meilleurs et tu souriras lorsqu’ils viendront à toi.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.